Les inflorescences

Le terme inflorescence désigne le mode de regroupement des fleurs d'une plante.

Chez certaines plantes (tulipe, violette, anémone), le rameau florifère ne porte qu'une seule fleur à son extrémité : on parle de fleur isolée ou solitaire.

Chez la plupart des végétaux, le rameau florifère porte de nombreuses fleurs.

On distingue :

- les inflorescences définies (ex : les cymes). Le rameau floral se termine par une fleur située au sommet ; elle s'épanouie en premier, et les fleurs de la base en dernier.

- les inflorescences indéfinies (épi, grappe). Le rameau floral se termine par un bourgeon végétatif qui continue a pousser.

- les inflorescences particulières (capitule, glomérule, chaton)

 

Les inflorescences définies

Au sein de telles inflorescences, la progression de l'onde de floraison est qualifiée de centrifuge (les premiéres fleurs épanouies sont au centre et les derniéres à la périphérie de l'inflorescence).

Les Cymes :

Dans ce type d'inflorescence, le rameau floral se termine toujours par une fleur. Les boutons floraux de la base sont parfois stériles.

On en distingue trois types :

 

1. La cyme unipare hélicoïdale (glaieul)

2. La cyme unipare scorpioïde (myosotis, bourrache, héliotrope)

3. La cyme bipare (gypsophile, oeillet, sureau noir)

Les inflorescences indéfinies

Le rameau floral voit sa croissance se poursuivre grâce à la présence à son sommet d'un bourgeon végétatif. Les fleurs apparaissent de bas en haut. Celles de la base s'épanouissent en premier : on dit que la floraison est ascendante. (onde de floraison centripète de la périphérie vers le centre de l'inflorescence).

On en distingue 4 types :

1. La grappe

Inflorescence indéfinie, dont les fleurs échelonnées le long de l'axe, en disposition alterne, sont pédonculées. (jacinthe, muguet, digitale)

L'épi

Inflorescence indéfinie dont les fleurs ou groupes de fleurs s'échelonnent le long de l'axe rigide de l'épi et sont sessiles. (plantain, maïs).

Le corymbe

Inflorescence indéfinie dont les fleurs sont, à la faveur de pédoncules d'inégales longueurs, amenées sensiblement sur un même plan, alors que leurs niveaux d'insertion s'échelonnent le long du rameau fertile. (pommier, poirier)

L'ombelle

Inflorescence indéfinie, dont les pédoncules floraux, égaux entre eux, naissent tous en un même point et supportent des fleurs se situant sensiblement sur le même plan. (lierre, géranium)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×